« retour à la page d'accueil

Présentation

Intéressé depuis mon adolescence par le maintien d’un état de santé optimal (santé fragile ?),

Mon attention s’est portée sur le corps humain et ses merveilles par la pratique du yoga et des arts martiaux tout en fréquentant assidûment l’académie de dessin en tant qu’élève libre.

Au moment du choix des études supérieures, j’ai été naturellement attiré par l’approfondissement de mes connaissances en anatomie et physiologie par l’étude de la kinésithérapie (thérapie par le mouvement).

Mon intérêt pour l’importance de la colonne vertébrale dans la dynamique du corps humain était déjà très nette et m’a amené à interviewer, dès l’adolescence, des chiropracteurs.

Au terme de mes études de kinésithérapie, grâce à une discussion avec un de mes maîtres de stage, j’ai découvert l’existence de l’ostéopathie.

Dès lors, je n’ai eu de cesse de rechercher un enseignement de qualité qui dispensait une formation professionnelle optimale.

Mes recherches m’ont conduit à découvrir L’Ecole Européenne d’Ostéopathie (E.E.O.) qui dispensait son enseignement dans un collège privé en Angleterre.

J’ai dû attendre quelques années pour voir mon inscription confirmée vu le nombre de places disponibles dans cet enseignement où la pratique est importante (sorte de numerus clausus avant la lettre).

En Angleterre, je fus mis en contact avec une ostéopathie traditionnelle transmise par John Wernham élève de J.M.Littlejohn élève lui-même du fondateur A.T.Still.

En effet à la fin de la guerre 14-18 J.M.Littlejohn introduisit la pratique de l’ostéopathie en Angleterre ; et avec deux médecins, fonda la British School of Ostéopathy ; première école d’ostéopathie sur le continent dont l’E.E.O. est issue.

Je n’oublie, bien sûr, pas les différents ostéopathes de l’équipe professorale qui avec enthousiasme me transmirent leurs connaissances..

Après cette formation, je n’ai cessé de compléter et d’enrichir mes connaissances au travers d’une formation continuée qui m’a fait découvrir l’ostéopathie crânienne, viscérales,et les approches faciales et fonctionnelles, qui sont toutes de tradition américaine récente.